AAP 2017 – avancement

La première étape était de permettre la synchronisation des enregistrements de la production manuscrite sur tablette graphique avec l’enregistrement EEG de l’activité cérébrale.

Il fallait donc un moyen de faire communiquer le logiciel Eye and Pen et le système EEG Biosemi Active Two.

Après avoir exploré plusieurs pistes, nous avons sélectionné un dispositif électronique autonome, le Cedrus StimTracker.

Ce boîtier peut recevoir et transmettre des signaux à l’EEG au moyen d’un câble de connexion. Il peut accepter jusqu’à 4 cellules photo-électriques en même temps, permet de régler leurs niveaux de sensibilité (déterminant pour détecter précisément un affichage sur un écran, en fonction de l’écran et de ses caractéristiques), deux détecteurs audio et peut accepter 6 signaux TTL. Le tout est transmis en moins d’une millisecondes.

Nous avons donc opté pour un montage où l’on rajoute une cellule photo-électrique sur l’écran, et l’on ajoute des carrés blancs ou noirs sur les différentes images utilisées, à l’emplacement de la cellule. L’affichage réel des stimulations sera donc détecté par la cellule et un marqueur sera envoyé à l’EEG.

 

Nous avons réalisé un câble spécifique reliant le port parallèle de l’ordinateur  exécutant Eye and Pen et le port TTL du StimTracker. Eye and Pen a été modifié pour être capable d’envoyer un signal sur le port parallèle, lequel signal sera ensuite relayé par le StimTracker vers l’EEG, sur ses lignes d’entrée dédiées. En l’occurrence, un signal est envoyé lorsque le participant commence à écrire. Les données de l’EEG contiendront ainsi les données nécessaire au calcul du temps de réaction (le plus exact possible) du participant.

Et voilà le résultat !

Recherche

Menu principal

Haut de page